top of page
Première Gens ordinaires.jpg

 

 

Des gens ordinaires pas ordinaires 

Émile, Vincent, Donatello, Tadzio, Alma, Johnny, Don César ou monsieur Lescot, voilà des personnages qui n'ont rien de héros et qui passent le plus souvent inaperçus. Jusqu'au jour où le destin les plonge dans une situation qui est tout sauf ordinaire, parfois même rocambolesque. . Leurs histoires sont drôles ou dramatiques ou émouvantes mais toujours surprenantes et l'auteur nous les raconte avec une verve tellement sympathique que l'on aimerait connaître ces "gens ordinaires pas ordinaires" !

Donatello venait de terminer son plat préféré lorsque son regard fut attiré par une tache rouge sur la nappe de coton jaune pâle. Une tache qui bougeait, qui se déformait. Bien vite, il réalisa qu'il s'agissait d'un reflet du soleil qui traversait son verre de Valpolicella et venait éclabousser la table. Il fronça les sourcils car la tache de lumière avait une forme bien particulière, la forme d'une tête. 

external-file_edited.jpg

 

 

Te garder en vie 

Te garder en vie est le récit d'un père qui s'est battu au-delà de l'imaginable pour sauver la vie de son fils de trois mois et demi. Condamné par un foie déficient, rapatrié en France malgré une administration rigide et restrictive, opéré au dessus de la Méditerranée par un incroyable médecin urgentiste, admis en toute urgence à l'hôpital Necker, et enfin, le 1ier janvier 2017, le professeur Chardot...

  Jamil ferme les yeux et lâche les mots, ceux accumulés depuis ce 23 décembre 2016. Il raconte l’appel téléphonique de Tunisie, sa femme « Viens vite. Il va mourir ! Quelques heures, quelques jours… »

Tout simplement.

couverture première réduite.jpg

 

 

Positions 

Le poète Massoud Salari a tenté de sublimer ces tableaux, mêlant références intellectuelles et artistiques aux titres captivants de la collection Positions. Outre les thèmes et révélations chers à l'artiste, Salari puise dans ces poèmes la richesse culturelle des deux mondes que Kavoosi a déjà vécus, le français et l'iranien.

Je suis venu jusqu’à ton pays

pour adorer ta culture de vin

pour que tu en adores la mienne

en t’enivrant de mes poèmes

comme disait Baudelaire

pour le dialogue entre les civilisations

comme on dit chez moi

en respectant cependant

certains points aigus existant

dans nos civilisations respectives.

Je n’étais pas moins «civilisé» que toi.

Je t’aime,

Tout simplement.

Samothrace première.jpg

Samothrace 

Samothrace est un voyage passionnant au sein des mythes les plus anciens et en particulier ceux du panthéon grec. C’est aussi une promenade savante et pleine d’humour à travers les arts qui ont illustré ces mythes. Enfin, Samothrace est une réflexion personnelle sur le monde, sa violence, ses espérances, ses contradictions, dont les mythes et les religions sont la traduction fantasmée.

À Samothrace, j’ai vu la mer violette et les dauphins la traversant d’un bond, jaillissant souples et joyeux pour mieux redescendre dans les profondeurs. J’ai vu dans le regard vert des hommes la résignation à l’impermanence des choses. J’ai cru comprendre à travers la terreur sacrée de ces bois, de ces montagnes arides et de la mer infinie en quoi les intermédiaires divins pouvaient apaiser les angoisses des hommes. Autant que les hommes, les dieux sont bien là sur leur territoire.

bottom of page