Écrits à voix haute

 

Azed Ized

Un poème

Un poème

ça ne s'écrit pas

ça se dit

 

Un poème

quand arrive la nuit

ça devient une petite lueur

qui allume l'aube dans les têtes

ça naît quelque part dans l'ombre

où les jours martèlent les poètes

 

Un poème

ça ne s'écrit pas

ça se dit

pour laisser au monde

un coin où vit la chaleur

pour que les hommes s'aperçoivent

que malgré le mal qu'ils boivent

l'espoir peut nourrir les cœurs

 

Un poème

ça ne s'écrit pas

ça se chuchote

quand au dehors s'avancent des pas

qui écrasent la ville sous les bottes

Et quand parlent les balles

un poème

ça ne s'écrit pas

ça s'étale

flaque rouge devant les yeux

 

Quand un homme s'éteint dans la souffrance

parce que parfois la vie est triste

et pour certains

pas du tout belle

Dans un poème la vie commence

comme une chanson

dans la tête d'un musicien

C'est un mot

C'est un mot qui appelle

tout ce monde attristé

à résister

à résister

 

Un poème

ça ne s'écrit pas

ça se vit

quand deux êtres se rencontrent

au coin d'un sourire qui passe

qu'ils se confondent

qu'ils s'enlacent

avec des je t'aime

Des mots

Des mots qui se brisent

sur les moteurs de la ville

 

Ce qu'ils vivent

Ce qu'ils disent

avec un cœur tranquille

c'est un poème

 

Un poème

ça se pleure

quand les temps abîment les cœurs

et qu'il ne reste que quelques flèches

Quelques je t'aime

sur les murs de la ville

 

Un poème

ne peut s'écrire

Il faut le chanter

pour dessiner quelques sourires

sur un printemps qui traverse

sur un soleil qui s'installe

Pour comprendre la langue des fleurs

Pour les voir

quand elles parcellent

la terre de leurs pétales

Un poème

ça redessine le bleu du ciel

 

Un poème

ça se tremble

quand l'hiver commence

à bouffer les arbres

et le pauvre

Quand la terre ressemble

du fond de son silence

à un sommeil troublé

 

Un poème

ça se meut

dans les gestes d'un enfant

dans ses rires

dans ses jeux

Ça se voit

dans les rides d'un vieillard

où glisse notre vie

 

Ça se lève avec le soleil

Ça se couche dans le soleil

Ça ne s'écrit que dans le vent

Et puis ça crie

Et puis ça crie

 

Un poème

Quelquefois on le traîne

dans ses voyages

comme un rêve

comme un bagage

Et on le chantonne

quand les vagues nous abandonnent

solitaire sur le rivage

Un poème

Ils l'enferment

derrière les murs

derrière les grilles

pour que les brebis restent gentilles

et parce qu'ils ont peur des poèmes

Un poème

Ils le fusillent

parce que quand ça crie

un peu trop fort

ça peut réveiller les morts

Ça peut réveiller les morts

Un poème.jpg
20210203_115215.jpg